• Les cas d'usage

Comment la CNIL a utilisé la méthode des personas pour réaliser des scénarios prospectifs

  • Durée de la démarche : 2 demie-journées
  • Périmètre de la démarche : 15 participants. Production de 10 scénarios prospectifs détaillés
  • Equipe : LINC (Laboratoire d'Innovation Numérique de la CNIL), Direction des Technologies et de l'Innovation à la Commission Nationale de l'Informatique et des Libertés
    Appui par l'agence de design Five by Five

Dans le cadre de la publication de ses « Cahiers IP », le Pôle Innovation, Études et Prospective de la CNIL a réalisé une expérimentation en novembre 2016 autour de la Smart City. Pour identifier ces nouveaux enjeux dont certains relèvent encore de la fiction, les participants conviés (chercheurs, agents des collectivités, designers, juristes….) ont eu recours à la méthode des personas afin de réaliser des scénarios prospectifs. Cette démarche alliant design thinking et techniques de prospectives permet de mieux comprendre les défis qui entourent la Smart City et ainsi appréhender le thème « voyage au centre de la ville de demain » proposé par les organisateurs.

Modalités du projet

Les organisateurs souhaitaient mettre en avant une démarche qui avait déjà fait ses preuves lors d’études antérieures : la prospective. L’objectif était d’élaborer des scénarios narratifs permettant de préciser le contexte dans lequel des services futuristes pourraient ensuite être créés. Les participants se sont ainsi répartis en petits groupes au cours de deux ateliers (d’une demie-journée) avec pour consigne d’imaginer des services innovants servant d’interface entre les usagers et trois métropoles du futur : Lille, New York et Chengdu.

Apports de la méthode design

La méthode des personas a servi d’outil pour rendre plus réaliste cette démarche de design fiction et à guider les participants dans leurs réflexions. Il s’agissait de caractériser de potentiels utilisateurs afin d’adapter les services à leurs besoins.

Ainsi dans le premier atelier le canevas personas mis à disposition permettait d’anticiper les sentiments des personnes concernées par le déploiement de ces innovations dans leurs villes grâce à des indicateurs proches de la méthode « SONCAS » (nouveauté, efficacité, coût, prestige…).

Exemple d’un canevas « personas » imaginé par le pôle Innovation Études et Prospective de la CNIL.

Dans le second atelier il s’agissait de préciser le « contexte d’évolution de ces services en les dotant de parties prenantes, de promoteurs et de détracteurs», comme explique Geoffrey Delcroy, spécialiste Innovation & Prospective au laboratoire d’innovation numérique de la CNIL. Donc, le deuxième canevas permettait d’anticiper le comportement d’un utilisateur type et de lui associer des actions (positives ou négatives) selon qu’il soit favorable ou défavorable à la mise en place du service.

                             Canevas permettant d’anticiper le comportement d’un utilisateur type.

Par exemple : « une Présidente de l’association lilloise des patrons de bars contre l’installation de capteurs d’ambiance sonore » pour ne pas changer les horaires de fermetures des bars. Ou encore une Maire de New York défendant une application de géolocalisation pour faciliter le déplacement des visiteurs en ville.

L’équipe organisatrice a du effectuer un travail de préparation en amont de cet atelier afin de fournir aux participants un large choix de documents rassemblant « exemples de science-fiction (outils, applications, Intelligence Artificielle…) et témoignages d’experts ». Des éléments de contexte ont aussi été proposés pour donner un cadre de départ stimulant aux participants.

Résultats

Le résultat de cette expérimentation fut la rédaction d’une dizaine de scénarios prospectifs très détaillés qui furent ensuite publiés dans le Cahier IP n°5 de la CNIL.

La méthode des personas a été très utile pour effectuer ce travail d’anticipation. De plus, l’atelier étant interactif cela permet de générer de la créativité et de prendre parti sur des sujets encore lointains.

Alors qu’initialement cette étude ne devait constituer qu’une partie du Cahier, le résultat a été si convaincant (certains scénarios ressemblent à de véritables articles de presse) que les organisateurs ont décidé de publier les résultats dans un livrable dédié.

Aperçu de la démarche

Bon à savoir

Pour que les participants complètent bien leurs fiches il est important d’avoir recours à un animateur afin de synthétiser les idées, pour ensuite les resituer à la fin du temps imparti. La méthode employée ici a permis d’obtenir des scénarios écrits deux mois seulement après l’expérimentation.


Découvrez la méthode des personas disponible sur le site Comment Faire, puis inspirez-vous du cas d’usage de la CNIL pour personnaliser et développer votre propre canevas personas.

Partager votre expérience !