• La démarche design :
    cinq étapes

    Modèle de conception de projet, le design thinking est un processus en 5 phases utilisé par les designers, pour développer des projets d’innovation. Centré sur l’utilisateur final, l’usager, il garantit la désirabilité, la faisabilité et la viabilité de votre projet. Appliqués à la sphère publique, l’ensemble de ces méthodes et principes forment le design public.

Démarrer le projet

Mobiliser les connaissances disponibles

Cartographier ses connaissances

Pendant votre phase d’acquisition de connaissances et de positionnement stratégique sur un sujet mettez en forme vos idées en structurant sur une « carte mentale » les différents sujets que votre problématique attaque. La cartographie de connaissances (outils à dessiner) est faite pour vous aider à bien rendre visibles les différents champs, environnements et concepts que vous allez mobiliser pour votre projet. Vous pouvez alors tisser des liens entre eux. À ce stade, autorisez-vous l’improbable !

Voici quelques méthodes :

1. Organisez un groupe de travail

Réunissez-vous périodiquement pour décider des orientations du projet. Ce groupe mobilise les personnes intéressées par le projet, ceux qui disposent de connaissances, théoriques ou pratiques, et surtout des clients et partenaires de la solution que vous souhaitez concevoir. Ne contraignez personne à y participer, convainquez-les.

 

2. Valorisez les connaissances internes

Plus vous échangez avec vos collègues plus vous aurez une vision globale des problèmes que les usagers rencontrent, de leurs causes et de comment ces difficultés se manifestent. Ne vous en privez donc pas.

 

3. Documentez-vous (études, des diagnostics, rapports…) et rapprochez vous d’initiatives inspirantes

Il est probable que d’autres personnes se soient déjà penchées sur ces questions. Prenez contact avec eux et interrogez-les sur les transformations qu’ils ont mises en œuvre pour parvenir à ce résultat. Elargissez le champ de vos investigations : l’inspiration se loge aussi dans des environnements culturels éloignés des vôtres (administrations étrangères, secteur privé ou associatif, etc.).

 

4. Échangez avec vos homologues et partagez vos enseignements

Une communauté professionnelle est le moyen de progresser collectivement plus rapidement sur les problèmes auxquels vous êtes confrontés. Partagez donc vos diagnostics et vos embryons de solutions pour vous inspirer mutuellement. Les enseignements que chaque membre de votre groupe de travail glane à mesure de ses lectures, de ses rencontres, de ses visites, doivent être partagés lors des réunions afin de s’enrichir mutuellement dans une dynamique d’intelligence collective pour converger sur un diagnostic partagé.

Map méthode