• La démarche design :
    cinq étapes

    Modèle de conception de projet, le design thinking est un processus en 5 phases utilisé par les designers, pour développer des projets d’innovation. Centré sur l’utilisateur final, l’usager, il garantit la désirabilité, la faisabilité et la viabilité de votre projet. Appliqués à la sphère publique, l’ensemble de ces méthodes et principes forment le design public.

Concevoir une solution

Piloter une session de créativité

Faire naître de ses nouvelles idées

Concevoir des solutions et trouver des idées peut être difficile. Cet outil vous permettra de faire émerger de nouvelles idées en décontextualisant votre problématique de conception. Cette méthode est avant tout basée sur des objectifs de reformulation des questions que vous vous posez, le design étant avant tout une manière de  poser les bonnes questions puis d’en observer les différents angles afin de comprendre comment décomposer une problématique complexe.

Notez que vous pouvez utiliser cet outil en complément de l’outil « animer une session de créativité », si vous concevez des solutions innovantes avec des usagers ou tout autre groupe de participants.

Pour faire émerger des idées, trouvez un défi à résoudre et analysez-le

Avant toute chose, trouvez un défi à résoudre. Votre défi est le problème / besoin auquel vous devez apporter une solution. Un bon défi est un défi posé sous la forme d’une problématique du type « Comment faire pour… » (par exemple : Comment faire pour simplifier le parcours de mes usagers…), qui s’inscrit dans un contexte identifié (… à l’accueil de ma préfecture de région dans le cadre du plan préfecture nouvelle génération).

Une fois le défi bien défini, identifiez les 5 principaux problèmes que cette problématique pose.

A chaque problème sa solution !

Chaque problème que vous avez identifié correspond à une solution.

Si vous ne trouvez pas de solution, reformulez votre défi. Pour cela inspirez-vous de quelques techniques de créativité. Vous pouvez par exemple inverser le problème, vous projeter dans le futur, ou encore partir des pistes que vous trouverez dans un dispositif déjà existant. Ces techniques sont faites pour vous donner de l’inspiration en sortant d’un cadre préconçu et en vous affranchissant de problématiques trop opérationnelles.

Ainsi, pour laisser parler la créativité vous devez vous assurer de laisser libre court à toutes les idées, même les plus originales !

Identifiez des leviers sur lesquels vous pourrez vous appuyer

Une autre méthode pour trouver des solutions: identifier quelques leviers qui permettront d’apporter un caractère plus innovant voire même disruptif à vos idées. Les leviers rassemblent toutes les composantes qui vous aideront à concevoir votre projet.

Pour cela n’hésitez pas à identifier par exemple des leviers numériques, des bonnes pratiques que vous pourriez adapter à votre projet ou encore les compétences de partenaires avec qui vous n’auriez pas penser à associer de prime abord.

Pratiquez l’approche paradoxale : comment ferait-on si on faisait exactement l’inverse ?

En cas de blocage, une méthode pour trouver l’inspiration est l’approche paradoxale, ou raisonnement par l’absurde, également appelée inversion. Cette méthode permet de remettre en perspective les objectifs fondamentaux de votre séance de brainstorming. Et finalement, qu’est ce qui dysfonctionnerait vraiment si vous inversiez votre problématique ?
Dans le cadre d’une session de formation au numérique, une approche paradoxale à la question  « Comment faire pour développer le numérique au sein du Conseil Départemental? » prendrait la forme de la question « Et si… on utilisait jamais le numérique ? ». Cette technique est une bonne approche pour trouver des idées auxquelles vous n’auriez pas pensé et relancer la dynamique de groupe.

Map méthode